08 juin 2009

Le projet "100 jours en France..."

Le projet 100 jours en France propose à chaque citoyen de prendre connaissance et de rendre public un document (l'obligation de quitter le territoire français), à travers  des initiatives individuelles ou collectives. La diffusion, par la distribution d’un fascicule, ou par des collages publics de photographies ouvre de multiples rapports à une imagerie vouée au désœuvrement.

IMG_1335
Affiches et journaux

Parispano

Paris_1

Collage du 31 Mai 2009 à Paris à proximité du Point Ephèmère (200 quai de Valmy, 75010 Paris, métro Jaurès)

Images réalisées le 31 Mai 2009, l'affichage est toujours visible le 10 juin 2009.

 

Pour informer sur la politique d’immigration que mène actuellement le gouvernement français, 100 avis d’expulsion différents ont été photographiés, tous adressés dans les derniers mois. Il s’agit donc des documents administratifs produits par la Préfecture de police signifiant au ressortissant étranger en situation irrégulière l’obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Ces documents sont généralement des photocopies photographiées à la CIMADE mais également des originaux d’arrêtés d’expulsion montrés par une quinzaine de personnes à qui ces arrêtés d’expulsion étaient adressés.

Les récents conflits au Moyen Orient, en Europe centrale, en Afrique ainsi que les différences de niveaux de vie entre pays, contraignent certaines populations à l’exil. L’importance de la Déclaration des Droits de l’Homme que notre pays a contribué à fonder d’une part et la politique de protection des apatrides et des réfugiés politiques qu’il a longtemps menée d’autre part, sont quelques-unes des raisons qui expliquent la volonté de nombreux étrangers de trouver en France une terre d’asile et un pays où mener une nouvelle vie.

L’ouverture des frontières à l’intérieur de l’Europe a dans le même temps contribué à renforcer les frontières à l’extérieur de ce périmètre géographique ; la politique sécuritaire Européenne rend les conditions d’admissibilité au territoire européen de plus en plus complexes.

En France, la création récente du Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Co développement témoigne de cette volonté de limiter l’accès au territoire Français.

Paris_2

Collage du 31 Mai 2009 à Paris à proximité du Point Ephèmère


Pano_clermont_BD
 

Clermont_fd_1

Collage réalisé le 31 Mai 2009 à Clermont Ferrand (rue ballainvilliers, 63 000 Clermont-ferrand)

Images réalisées le 2 juin 2009, l'affichage a été arraché le 5 juin 2009.

- L  Le protocole d’intervention consiste dans l’affichage de ces portraits. Car ces arrêtés d’expulsion sont de véritables portraits. Des portraits figurés par le texte et les mains qui contiennent, on le sait, à elles seules toute une vie, toute leur empreinte dans notre vie quotidienne. Les portraits sont anonymes. Les identités des personnes et du photographe y sont masquées. Un premier affichage collectif a eu lieu le 31 Mai 2009 (symboliquement deux ans après le décret d’application fixant les prérogatives du ministère de l’identité nationale) simultanément à Paris et à Clermont-Ferrand. Ce collage citoyen invite le passant à discuter de ce projet, de la situation des sans-papiers en France et, le cas échéant, à partager notre initiative.

      Les 100 images qui ont été collées à Paris et à Clermont-Ferrand sont disponibles  ici en téléchargement libre pour que chacun puisse s’en emparer, les coller et à travers cette action proposer un espace de médiation, de discussion et d’information.






Posté par 100joursenfrance à 16:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Le projet "100 jours en France..."

    suite?

    Je vous ai déjà écrit pour savoir quelle suite vous entendez donner au projet : j'ai écrit un articulet sur le site dans le journal de la Cimade, mais il serait bon d'indiquer les suites possibles...
    Merci

    Posté par Gardin, 27 juin 2009 à 12:07 | | Répondre
  • j'aime !!

    J'aime votre idée et après tout je trouve normal que les gens soient au courant de se que donne leur choix
    Parce qu'il s'agit aussi de ça. Sarko et sa politique d'immigration répressive et irresponsable ne sont pas arrivés là par hasard...

    Bravo pour votre initiative et bonne continuation dans votre démarche Oh combien citoyenne
    Au plaisir,
    M.

    Posté par marguerite, 06 septembre 2009 à 11:04 | | Répondre
Nouveau commentaire